Actualités

Jeune homosexuel Bastiais humilié en pleine rue

Le rendez-vous avait été fixé Rue Cesar Campinchi, au cœur du centre-ville de Bastia. Un Vendredi après-midi.

Un rendez-vous depuis l’application Grindr et les utilisateurs le savent, il faut toujours se méfier des rencontres à l’aveugle. Le lieu de rencontre n’est pas vraiment propice aux traquenards, aux agressions homophobes qui guettent parfois les utilisateurs de Grindr, en Corse comme ailleurs.

Le jeune homme voit arriver trois adolescents d’une quinzaine d’années. Un garçon et deux filles, qui le prennent à partie, en pleine rue, aux cris de « sale pédé », « on connaît ta tête », accompagnés de rires et de quolibets blessants.

D’après l’une des responsables de l’association Arcu, la première association LGBTI de Corse, qui fêtait ses 1 an il y a quelques jours.

Il n’y a pas eu d’agression physique, c’était une mauvaise blague, une envie d’humilier. Mais c’est quand même inadmissible

L’une des responsables de l’association Arcu

Le jeune ne cherche pas à comprendre. Il part dès qu’il s’aperçoit du piège, sous le regard des dizaines de passants alentours. Il ne peut s’empêcher d’être inquiet, et va porter plainte cette semaine. Même s’il n’y a pas eu de coups, il y a eu ces phrases « on sait qui tu es », « on connaît ta tête », qui sonnent comme des menaces.

Le maire de Bastia, Pierre Savelli, a dénoncé cet acte :

L’asso l’Arcu qui milite pour les droits des personnes LGBTI nous a informé qu’un de leurs membres a été victime d’un guet-apens à #Bastia. Je condamne avec la plus grande fermeté cet acte homophobe qui est intolérable. A tullerenza deve esse sempre à u core di a nostra sucietà.

Pierre Savelli
Maire de Bastia

De plus, il ajoute que :

Ce n’est pas la première fois que cela arrive. Il y a pas mal de gens qui créent de faux profils sur Grinder, juste pour casser du pédé. Là, ce n’était pas le cas, le but était d’humilier

Pierre Savelli
Maire de Bastia

Etre gay, aujourd’hui, en Corse comme ailleurs en France, reste compliqué. Il y a un peu moins d’un an, plusieurs personnes avaient été passées à tabac devant une discothèque d’Ajaccio, en raison de l’orientation sexuelle de l’un d’entre eux.

Faute d’orthographe ? Veuillez nous en informer en sélectionnant le texte et en appuyant sur « Ctrl + Entrée ».

Dylan Fouville

Dylan Fouville

Vous pouvez suivre le compte Twitter : @LGBTFranceCM et si vous avez des questions dylan.f@lgbtfrance.fr.

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. Avatar
    Michelle a dit :

    il faut punir sérieusement les homophobes !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *