Actualités

Pologne : manifestation anti-gouvernement après des propos anti-LGBT du président Duda

Environ 450 manifestants se sont rassemblés pour crier leur colère et appelé à la démission du président et du gouvernement. Déjà visés toute l’année 2019, les LGBT sont de nouveau attaqués, cette fois-ci par le président polonais.

Lors d’un meeting, il a déclaré que « Ce ne sont pas des personnes, mais une idéologie plus destructrice que le communisme ».

Adriana Wilpa, la quarantaine, est fatigué de ce climat nauséabond.

Nous sommes très en colère. C’est notre président, il devrait faire attention à tous les Polonais, quel que soit leur identité sexuelle. Et là, il dit que les LGBT ne sont pas des personnes ! On est où là, au XIXe siècle ou en 2020 ?

Adriana Wilpa

Camilla Janka constate une haine grandissante envers les personnes homosexuelles.

C’est de la faute du gouvernement. Les LGBT sont devenus leurs ennemis. Surtout parce que le principal concurrent du président Douda est plutôt gay-friendly. Donc s’en prendre à eux, c’est une manière de le viser lui.

Camilla Janka

En tant que maire de Varsovie, Rafal Trzaskowski a signé une charte en faveur des LGBT. Depuis, cet engagement lui est reproché par le pouvoir, qui y voit une attaque contre la famille traditionnelle.

A priori, Andrzej Duda ne risque aucune sanction pour ces mots. L’homophobie n’existe pas dans le droit polonais.

Faute d’orthographe ? Veuillez nous en informer en sélectionnant le texte et en appuyant sur « Ctrl + Entrée ».

Dylan Fouville

Dylan Fouville

Vous pouvez suivre le compte Twitter : @LGBTFranceCM et si vous avez des questions dylan.f@lgbtfrance.fr.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *